Le projet

Si les questions liées à l'environnement et à la biodiversité sont présentes dans les programmes scolaires, celle du rôle de la biodiversité dans la protection de notre santé l'est encore peu. C'est pourquoi la société de production M2R FILMS a créé en partenariat avec l'Éducation Nationale le site "D'où viennent les pandémies". Financé par l'Office Français de la Biodiversité (OFB), la région Occitanie, la ville de Paris et la Fondation IRIS, il met à disposition gratuitement 30 vidéos de 4 à 10 minutes, qui abordent sous un angle différent la question des liens entre biodiversité et santé.


Serge Morand (C.N.R.S) et la journaliste Marie-Monique Robin
Crédits : Benoit Ricard

Le site part d'une question qui préoccupe chacun.e d'entre nous, depuis l'émergence de la COVID 19 : "D'où viennent les pandémies ?". Il s'appuie sur le travail d'enquête réalisé par Marie-Monique Robin pour son livre et film La fabrique des pandémies, en donnant la parole à une quinzaine de scientifiques, que l'on suit sur leurs terrains de recherche, dans quatre continents. Chaque vidéo est conçue comme un module autonome, que l'on peut regarder séparément, ou dans le cadre de parcours pédagogiques, qui permettent un apprentissage progressif des grandes notions clés. L'utilisateur peut entrer dans le site en suivant les cinq chapitres proposés, ou à partir de mots clés (hashtags) et des zones géographiques. Il peut aussi consulter les 19 fiches ressources, qui accompagnent les vidéos.


Tournage à Bembicani, Gabon
Crédits: Kévin Vincent

Ces ressources s'inscrivent dans les programmes de diverses disciplines, de l'enseignement secondaire à l'enseignement supérieur, en fournissant des supports pédagogiques particulièrement pertinents, tant pour les enseignements scientifiques que pour ceux des humanités, du champ des sciences économiques et sociales, des langues, de la philosophie, etc. Il s’adresse plus largement à toutes les personnes et associations intéressées par ces questions. M2R Films recommande de regarder le film en entier, idéalement dans un cinéma, puis de piocher dans la liste des vidéos, pour des éclairages complémentaires ou spécifiques, permettant de construire des chemins de connaissances adaptés à chaque public.

Ils ont rendu ce projet possible